Quels sont les développements dans le domaine du logement ?

Les Pays-Bas comptent plus de 7 millions de foyers. L’extension et la rénovation du parc de logements sont nécessaires pour garantir la qualité des logements et loger les occupants de manière responsable. En même temps, toutes sortes de développements ont lieu dans le domaine du logement public. Qu’est-ce que cela signifie pour votre municipalité ou votre société de logement ?

Vision de la politique locale du développement logement

Les municipalités sont confrontées à de nouveaux défis dans l’élaboration d’une bonne politique locale du logement. La révision de la loi sur le développement logement va influencer les relations entre les parties locales. Les tâches des sociétés de logement seront affinées, les rôles et responsabilités des autorités centrales et locales seront redéfinis. Les taxes des propriétaires et les contributions à l’assainissement auront un impact sur les possibilités financières des sociétés de logement. Le marché du logement ne s’est pas encore remis de la crise économique et la politique locative menace de renforcer la ségrégation dans les quartiers. En tant que responsable de la politique du logement public, comment pouvez-vous aider de manière optimale les autorités municipales à conclure de bons accords avec les sociétés de logement et les organisations de résidents urbains ?

Jaap van der Veen, conseiller en matière de logement et de quartiers au Stade Conseil et conférencier dans le cadre du cours de responsable de la politique du logement public, soutient, guide et conseille les municipalités, les sociétés de logement et les organisations de locataires dans le domaine du logement public, de la rénovation urbaine, du développement des quartiers et de la participation des résidents.

Dynamique dans le secteur de la location sociale du développement logement

Dans les années à venir, beaucoup de choses vont changer dans le secteur de la location sociale aux Pays-Bas. Suite à la révision de la loi sur le développement logement par le ministre Blok, qui sera discutée par la Chambre basse du Parlement dans le courant de 2014, les sociétés de logement se concentreront sur ce que beaucoup considèrent comme leur tâche principale : la construction et la gestion de logements sociaux. Les autres activités (construction dans le segment intermédiaire, développement de l’immobilier commercial) ne seront possibles que si des conditions strictes sont remplies. Bien sûr, cela a aussi des conséquences pour les municipalités. Non seulement le caractère des accords de performance changera, mais la nouvelle loi prévoit également une plus grande influence de la municipalité sur la politique des sociétés de logement.

Joris Hoekstra, chercheur à l’OTB – Recherche pour l’environnement bâti de l’Université technologique de Delft, mène des recherches locales, nationales et internationales sur la politique et le marché du développement logement.

La politique du logement dans la nouvelle réalité du développement spatial

Dans la discipline spatiale, la nouvelle réalité, le développement de la zone 2.0 et même 3.0 et les processus alternatifs de développement spatial tels que le développement ascendant ou organique sont discutés. La crise économique a eu des répercussions évidentes dans le monde spatial, ce qui a rendu obsolètes la réflexion systématique et la construction axée sur les programmes. « Let new developments grow organically » résume bien les nouvelles tendances. Comment cela s’inscrit-il dans la politique spatiale ou de logement public ? Des objectifs et des ambitions clairs, mais avec de la place pour les initiatives et les déviations locales, peuvent donner à la nouvelle robustesse. L’objectif central est ici de veiller à ce que les ressources et les instruments ne fassent pas obstacle aux initiatives qui conduisent à une meilleure qualité spatiale.

Sécurité des quartiers grâce à une approche intégrée et à des choix clairs du développement logement

Il existe une relation directe entre la sécurité des quartiers et la qualité du parc de logements dans un certain nombre de quartiers à problèmes de Rotterdam. Les logements sociaux, les maisons privées bon marché, les propriétaires qui investissent peu mais réalisent un rendement élevé, ainsi qu’une offre unilatérale de petites maisons et de constructions superposées et un manque d’espace extérieur sont particulièrement attrayants pour les personnes ayant une position socio-économique faible. Il en résulte souvent des problèmes de nuisances (résidentielles), de fraude, de criminalité, d’habitation excessive et illégale, d’exploitation, de querelles de voisinage, etc. Il ne suffit pas d’investir dans des “pierres”. Une approche intégrale avec une cohérence entre les questions sociales, physiques et de sécurité est indispensable. Cependant, l’orientation, les coûts et les avantages, ainsi que les conflits d’intérêts font régulièrement obstacle à la solution. Dire c’est un, faire c’est deux.

La direction est entre vos mains

Afin d’obtenir des résultats optimaux au sein de votre municipalité, vos connaissances actuelles sont cruciales. Vous devez répondre à des normes élevées en tant que responsable de la politique du logement public.